Koons : génie ou imposteur ?

Après la très remarquée exposition du château de Versailles où régnait un contraste surprenant entre ornementations royales et oeuvres d’acier, Koons revient dans le paysage français avec une rétrospective de ses oeuvres au Centre George Pompidou.

jeff-koons-expo-centre-pompidou

Son oeuvre faite de démesure est à l’image de sa vie et ne manque pas de soulever les passions.
Jeff Koons naît en Pennsylvanie puis entame une première carrière de courtier à Wall Street. Là bas, le jeune homme se compose une jolie fortune qui lui permet de réaliser ses ambitions artistiques les plus folles. Il épouse Ilona Anna Staller, une actrice porno sulfureuse avec qui il aime se mettre en scène dans les magazines people.

koonscicio

Sa carrière décolle, mais Koons ne créé pas, Koons délègue.
Il trouve une idée et la fait produire à la chaîne grâce à une centaine d’assistants professionnels de son atelier de Chelsea. Récemment, son mariage éclate et sa carrière est salie par une accusation de contrefaçon avec l’oeuvre Fait d’hiver.
Koons est sans nul doute l’artiste le plus controversé du moment.

Ses détracteurs vous diront que ses oeuvres sont vulgaires, qu’elles ne sont porteuse d’aucun message ni d’aucune lecture. Qu’elles sont aussi froides et hermétiques que leur matériau en inox.
Koons, un artiste pompier hissé au sommet par l’absurde surenchère du marché de l’art.

D’autres au contraire, liront en lui la vision d’un artiste néo-pop guidé par une âme d’enfant et cherchant la jubilation primitive par le grand et le brillant. Il apprivoise l’acier, glorifie l’objet de consommation et embrasse le rêve américain avec optimisme sensuel et rococo. Ils l’érigeront en maître du kitsch, maître incontesté de la culture populaire à l’expression décomplexée.

jeff-koons-acrobat-popeye-001

jeffkoonsmichaelandbubbles

Jeff-Koons-elephant-1

koons-3

Jeff_Koons_Gagosian_10-600x394

Jeff-Koons

1048040_552062424834953_1046364344_o

Alors, Koons. Génie ou imposteur ?
Faites-vous votre propre opinion sur ces oeuvres inclassables …

C’est au Centre Pompidou à Paris et c’est jusqu’au 27 avril 2015.

△ Amour △

Et visitez notre site http://www.mues-design.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :